La Norme NF X 50-845

Historique - 4 juin 2013

Dans un environnement en pleine mutation faisant intervenir de nombreux acteurs, le marché de la carrosserie réparation des véhicules légers évolue et les professionnels du secteur sont amenés à s'organiser pour y faire face. La première de ces évolutions est technique, les carrossiers-réparateurs doivent adapter en permanence leurs outils, ainsi que leurs compétences aux nouveaux matériaux et motorisations des véhicules, ainsi qu'aux nouvelles technologies associées. Il est demandé aux carrossiers réparateurs de garantir une réparation dans les règles de l'art.

Une autre évolution importante tient au changement constaté dans les attentes de la clientèle, qui nécessite d'aborder la question de la qualité de service, afin de garantir au quotidien des prestations adaptées à des besoins qui s'affinent, à savoir :

  • accueillir le client dans un environnement propre et agréable ;
  • assister au mieux le client dans ses démarches.

De ce fait, le métier de carrossier réparateur s'inscrit dans une approche d'amélioration continue de la qualité technique des réparations et de ses prestations.

Pour apporter des réponses à ces évolutions, les professionnels emmenés par la Fédération Française de la Carrosserie (FFC), la Fédération Nationale de l’Artisanat Automobile (FNAA) et le Conseil National des
Professions de l’Automobile (CNPA) ont décidé de rédiger une norme de service. Ce document, d'application volontaire, a pour vocation de proposer à la profession une vision commune des moyens humains, matériels et organisationnels nécessaires pour l’exercer dans le respect des « règles de l’art ». Il permet également d'informer les clients avec transparence des engagements pris par le professionnel pour réparer son véhicule, afin de garantir une relation de confiance et de proximité avec eux.

Ce document est un outil pratique, qui propose un seuil minimum d'exigences pour permettre aux carrossiers réparateurs de répondre pleinement aux attentes des acteurs de la filière, avec le détail des critères choisis et des exemples d'indicateurs pour faciliter leur prise en compte.

FRCI Norme

La question de la mise en conformité a plusieurs fois été évoqué au cours des travaux et il appartient aux acteurs de la filière d’étudier les moyens qui sont à leur disposition pour s’assurer du respect des engagements inscrits dans ce référentiel.
Dans ce cadre, il est important de préciser que l'auto-déclaration de la conformité au présent document consiste pour une entreprise à se déclarer — sans contrôle extérieur — conforme à un référentiel. S'auto-déclarer conforme au présent document est une déclaration du prestataire, faite sous sa responsabilité et qui n'engage que lui. En cas de contrôle si la prestation n'est pas conforme, le prestataire peut être poursuivi pour publicité mensongère ou pour pratique concurrentielle déloyale.
C'est pourquoi, la F.R.C.I., membre de la Commission de Normaisation, et qui a participé aux travaux qui ont permis d'élaborer cette norme, propose un outil d'autoévaluation, appelé FRCINorme, aux réparateurs adhérents de leurs réseaux membres

Utiliser FRCINorme

Si vous êtes adhérent à un réseau membre de la FRCI, contactez le responsable de votre réseau et faîtes la demande de codes d'accés à FRCINorme :

Si vous n'êtes pas adhérent à un réseau, n'hésitez pas à prendre contact avec l'un des réseaux membres de la F.R.C.I. pour en savoir plus, en clquant ici